Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Entendre son bébé pleurer peut parfois nous mettre dans une situatin difficile.

Entre ce que nous ressentons à l’écoute de ces pleurs et ce que l’entourage peut parfois préconiser, difficile de savoir ce qui est le plus adapté à son bébé.

Fait-il un caprice ? Est-il vraiment en si tuation de détresse ?

Comment savoir ce qu’il faut faire ? Je vous livre les réponses à ces questions dans cette courte vidéo.

Bonjour, les pleurs des bébés, ça vous parle ?

Quand on est futur parent, on sait qu’un bébé peut se mettre à pleurer. Quand on est jeune parent, on expérimente ce bébé qui pleure. Parfois, il pleure un tout petit peu, parfois, il pleure beaucoup plus.

Je suis Carine Flutte, je suis psychologue et je vais vous parler des pleurs des bébés.

D’abord, la toute première chose à savoir est qu’un bébé pleure pour exprimer des besoins, il ne fait jamais de caprices. Le besoin peut être physiologique : la faim, la soif, il a trop chaud, il a trop froid, il a un inconfort.

Ca peut être des angoisses des peurs, par exemple se retrouver tout seul dans son lit ; ou alors à la fin d’une journée, le bébé à vécu beaucoup, beaucoup de choses et il a besoin de pleurer pour décharger.

Dans tous les cas, il est très important de répondre aux pleurs de votre bébé.

Pourquoi ?

La première chose à savoir, c’est que quand on ne répond pas aux pleurs d’un bébé, cela génère un stress. Ce stress lui-même génère du cortisol dans le cerveau et le cortisol est toxique, il va donc créer des lésions dans le cerveau de votre bébé.

Ensuite, quand on ne répond pas aux pleurs d’un bébé, le bébé va avoir la confiance en ses parents qui va diminuer. Petit à petit, il va apprendre que ce n’est plus la peine de pleurer, les parents, ne viennent pas pour répondre à ses besoins donc effectivement, certains bébés vont se taire, mais ce n’est pas pour la bonne raison. D’autres bébés au contraire, vont continuer à pleurer de plus en plus et tout le monde y est perdant.

Au contraire, quand on répond aux pleurs de son bébé, le bébé va apprendre que le parent vient dès qu’il pleure donc sa confiance en lui va augmenter et il apprend également que ce n’est plus la peine de pleurer autant et que le parent sera présent. Petit à petit, il pleurera beaucoup moins et il sera beaucoup plus calme et beaucoup plus apaisé.

Si je prends un exemple :

Un adulte qui vit une très grosse peur, cela génère un stress très, très important.

Qu’est-ce qui se passe ? Si quelqu’un vient le consoler immédiatement, il va pouvoir décharger, parler de cette peur et le niveau de stress va redescendre. Si au contraire, personne n’est là pour l’aider, le niveau de stress augmente, augmente, augmente, et même si quelqu’un vient pour l’aider au bout de plusieurs minutes, le niveau de stress reste très très haut et la personne aura beaucoup, beaucoup de mal à se calmer.

Donc, voilà, le plus important est de garder en tête qu’un bébé pleure parce qu’il exprime un besoin. Je sais que ce n’est pas facile quand on est un parent qui répond aux pleurs de son bébé et que parfois, on peut être épuisé.

Je vous invite à partager en commentaire les astuces qui vous ont aidées lorsque votre bébé pleurait.

Dans tous les cas, ne restez pas seul si vous vous retrouvez en difficultés face aux pleurs de votre bébé. Tournez-vous vers votre famille, vers vos amis, vers des professionnels, peu importe, mais ne restez pas seul.

Je suis également disponible pour une séance de 30 minutes gratuite où nous pourrons faire le point sur les difficultés que vous rencontrez.

Je vous remercie et je vous dis à bientôt.

Séance gratuite de 30 minutes

Des questions, des doutes, besoin de parler ?

Faisons le point sur les difficultés que vous rencontrez.

Il est important de ne pas rester seul.e et de pouvoir en discuter