Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Carine Flutte

Psychologue clinicienne, j’accompagne les (futurs) parents sur le chemin de la confiance en soi.

Mon Parcours

 

Psychologue clinicienne, diplômée en 2004 de l’université Montpellier III. J’ai une spécialisation en neuropsychologie du vieillissement. En France, j’ai travaillé en consultation mémoire, maison de retraite, rééducation fonctionnelle, hospitalisation à domicile et soins palliatifs.

Je suis passionnée par mon travail et me forme continuellement pour offrir un accompagnement de qualité et répondre aux besoins des personnes que je suis.

 

Formations complémentaires :

Paramana doula avec Michel Odent en 2015 (grossesse, physiologie de la naissance, allaitement, les hormones mises en jeu).

Allaitement auprès d’une consultante en lactation certifiée IBCLC en 2017-2018.

Communication connectée en 2017 (communiquer autrement avec les bébés pour comprendre ce qu’ils ont à nous dire).

Praticienne en HypnoNatal® en 2020 auprès de Lise Bartoli.

Comprendre, diagnostiquer et traiter le Burnout Parental en 2021 auprès du Training Institute for Parental Burnout

 

Participation à des ateliers Faber et Mazlish :

2018 : Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent.

2018-2019 : Frères et sœurs sans rivalité.

 

Des personnes âgées à la périnatalité. Si vous avez envie d’en apprendre davantage, je vous invite à lire la suite !

Envie d’en apprendre davantage à mon sujet ? Voici une partie de mon histoire

Mon aventure a commencé à bord d’une voiture.  

À mes côtés, mes beaux-parents, 2 lapins et un chat qui a miaulé pendant les 2.000km qui me séparaient de l’Écosse où je partais rejoindre mon conjoint. 

Ah, j’allais oublier ! Il y avait aussi un tout petit être niché dans mon ventre. 

Donc oui, on peut parler d’aventure, un vrai périple. 

 

Débarquée dans un pays dont je ne maîtrise ni la langue ni le fonctionnement, je pose mes valises pour commencer cette nouvelle vie qui s’avère pleine de promesses, mais aussi de complications.  

Les rendez-vous de suivi avec la sage-femme, par exemple, amènent leur lot d’interrogations. Elle me demande si je veux accoucher à domicile, je ne savais même pas que c’était possible et ça me perturbe, j’ai l’impression d’être entrée dans un tout autre monde. 

 

J’ai besoin d’être accompagnée, rassurée, mais comment faire quand on ne se comprend pas ?  😔

 

Mon accouchement se révèle chaotique

Entassée dans une pièce avec 5 autres femmes, je vais vite enrichir mon vocabulaire écossais, d’une façon pas très joyeuse : décollement de membranes, liquide amniotique teinté, forceps, réanimation…  

C’est difficile, angoissant, culpabilisant aussi parce que je suis dans un tel état d’épuisement que je incapable de m’inquiéter de la santé de mon bébé.  

Je suis tétanisée par le choc et la douleur. 

 

Et lorsqu’on rentre enfin à la maison, après un séjour en néonat pour mon tout petit, la vraie vie peut enfin commencer !  

Juste nous trois, (ainsi que les lapins et le chat) et des tonnes d’amour.  

De l’amour oui, mais aussi encore et toujours cette fatigue tenace, l’inquiétude à cause d’un allaitement laborieux, des pleurs incessants, d’un reflux et, on le saura plus tard, des allergies de bébé. 

 

Mon arrivée dans le monde des mamans n’a pas été aussi douce que je l’imaginais alors quand les choses s’apaisent, j’aspire à plus de quiétude, d’apaisement. 

Quand quelques temps plus tard, l’envie d’un autre bébé se fait sentir très fort, mon conjoint et moi décidons d’emprunter un nouveau chemin qui nous ressemble plus. 

 

Cette fois, je ne laisse plus le hasard décider pour moi. 

 Je fais énormément de recherches et j’apprends à m’entourer.  

Une doula, une psychologue m’accompagnent vers la sérénité et tout devient infiniment plus doux. 

Notre bébé a la chance de voir le jour à la maison, dans notre joli cocon et cette naissance me “répare” un peu. Je me sens toute-puissante, c’est MOI qui donne la vie à mon bébé, pas les médecins.

 

J’ai su à ce moment-là que j’avais, comme nous toutes, des ressources extraordinaires et que je pouvais me faire confiance. 

Cette aventure m’a façonnée en tant que mère. Mais elle a aussi fait naître en moi le sentiment fort d’avoir ma place dans l’univers de la maternité mais de l’autre côté, auprès des mamans. 

 

Psychologue de métier,

c’est tout naturellement que j’ai décidé d’accompagner à mon tour

les mamans en quête de sérénité, pour que leur aventure soit douce…